ActualitéActualité en imageArt et CultureFemmes on vous aimeFlash-infoLife StyleSociété

KY est la lauréate de la catégorie « Création digitale » du prestigieux concours EML 2019

Laetitia Ky, un nom particulier qui est devenu en l’espace de 2 ans une référence pour la jeunesse culturelle et de la mode ivoirienne. Cette jeune artiste ivoirienne a séduit la toile et les plus grandes marques, et a fini par imposer respect et admiration. A l’origine sa passion, manier les cheveux, elle en a fait un véritable art. Et cette passion l’a conduit à être invitée à participer au prestigieux concours Elite Modèl Look 2019 à Paris.

Pour la première fois dans l’histoire d’Elite Model Look, huit influenceurs (cinq jeunes filles et trois garçons) sont entrés dans la compétition en participant à un challenge créé pour l’occasion par TikTok, la principale application de partage de vidéos sociales au monde. Et c’est l’artiste ivoirienne Laetitia Ky qui a été nommée lauréate de cette catégorie Création Digitale. Influenceuse ivoirienne, Laetitia est une artiste féministe qui réalise des oeuvres d’art avec ses cheveux tressés. Elle remporte ainsi un contrat avec Elite d’une valeur de 50 000 euros sur deux ans, soit 100 000 Euros.

 

Cette jeune artiste ivoirienne est diplômée de l’Institut National Polytechnique de Yamoussoukro, prestigieux institut qui forme l’élite ivoirienne. Elle entre à l’Institut, juste après avoir décroché son baccalauréat à l’âge de 15 ans, un exploit qui avait marqué les esprits il y a quelques années.

En 2018, elle devenait l’ivoirienne la plus suivie sur Instagram avec plus de 63 000 abonnés, et lance une marque de vêtements, Kystroy, mêlant wax et jean’s effiloché. Et cette même année, elle figurait parmi les vingt jeunes les plus prometteurs distingués par le classement On The Rise Côte d’Ivoire. Elle reçoit la même année l’un des trois prix Jeunesse Francophone 35.35 de la catégorie Blog, influence digitale et innovation media. Elle fait partie des 100 nouveaux talents à suivre en 2019 d’après le magazine Paper.

 

Stéphane SOUMAHORO

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page