ActualitéEnvironnement

«L’Ivoirien considère aujourd’hui son cadre de vie comme une poubelle» (Anne Oulotto)

Expliquant jeudi à la presse, les raisons de l’échec des opérations précédentes de salubrité initiées par les autorités gouvernementales ivoiriennes, la ministre de la salubrité, de l’environnement et du développement durable, Anne Désirée Oulotto a mis en cause l’attitude  des populations ivoiriennes.

« L’ivoirien considère aujourd’hui  son cadre de vie comme une poubelle et attend que l’État passe après lui pour assainir son cadre de vie», a regretté Anne Oulotto qui s’exprimait en qualité d’invitée du « press club » de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire autour du thème « le grand ménage: quelles innovations et chances de réussite par rapport aux précédentes opérations de salubrité».

Au-delà  de cet incivisme des populations,  la ministre juge « mitigé, voire à tendance négative» le bilan des actions précédentes de salubrité « parce qu’il s’agissait d’opérations ponctuelles et localisées, organisées pour régler uniquement des urgences sans tenir compte de tous les paramètres de salubrité, ni de la participation effective et systématique des populations».

L’option de «l’opération grand ménage» en remplacement de ces actions précédentes de salubrité, a-t-elle poursuivi, a été préférée par le gouvernement parce que « le grand ménage est d’abord un engagement national. Le grand ménage c’est aussi le partage de responsabilité. C’est la sensibilisation et l’action collective…», a justifié Mme Oulotto qui s’est félicitée de l’engouement des différents groupes sociaux pendant la première et deuxième édition de cette opération de salubrité.

« Avec toutes ces vertus du grand ménage, pourquoi douterais-je de ses chances de réussite ? », sest-elle interrogée, tout en se réjouissant de ce que « l’appropriation du  »grand ménage » par les populations est de plus en plus visible et devient même une nécessité revendiquée… Tout le monde veut être connecté au grand ménage et prouver qu’il est sur la route de l’émergence. On ne peut pas avoir un tel engouement et échouer », a-t-elle estimé.

La ministre de la salubrité a plaidé,  pour terminer, l’engagement de tous autour de cette opération.  « J’en appelle au civisme des forces vives de la nation pour que tous unis, nous nous engagions fermement  à nous départir de nos incivilités et à nettoyer notre cadre de vie. J’encourage ceux qui traînent encore les pas à rejoindre la grande famille du grand ménage », a-t-elle invité.

La deuxième édition de l’opération grand ménage a eu lieu le 1er avril dernier après la première édition du 04 mars dernier. Cette «opération grand ménage»   a été initiée par les autorités ivoiriennes tous les premiers samedi du mois à l’effet de recréer un cadre de vie sain   dans les villes et villages de Côte d’Ivoire.

L.Barro

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page