ActualitéEconomie

Les méso-entrepreneurs représentent 90% des opérateurs économiques en Afrique

Les  Petites et moyennes entreprises (PME) et les méso-entrepreneurs, une catégorie d’opérateurs économiques échappant au financement des institutions de microfinance et des banques traditionnelles,  constituent 90% des opérateurs économiques en Afrique, a révélé jeudi à Abidjan,  Jean Luc Konan,  Président directeur général de la Compagnie financière africaine (COFINA), une institution financière panafricaine spécialisée dans la  mésofinance.

« Les PME et les les méso-entrepreneurs représentent 90% des opérateurs économiques en Afrique. Mais ils peinent à trouver des financements adaptés à leur développement », a déclaré M. Konan au terme d’une conférence de presse pour annoncer la signature d’un  »partenariat stratégique » entre sa compagnie et le fonds d’investissement « Mediterrania capital partners»,  un fonds dédié à la croissance des entreprises en Afrique.

« Le but de cette convention qui permettra de lever 50 millions d’euros, est de nous permettre d’avoir des capacités financières supérieures pour accompagner un maximum d’entrepreneurs et de PME», a-t-il expliqué soulignant que « l’assistance qu’ils vont nous apporter est financière. Leur rôle,  c’est de créer un écosystème favorable à la levée de fonds».

Poursuivant,  le conférencier, a passé en revue les prestations de son institution avant de révéler les critères d’éligibilité des PME à celles-ci.

« Le critère principal,  c’est d’avoir une activité,  un registre de commerce. Même si la structure n’a pas d’état financier, nous l’assistons pour le reconstituer», a ajouté M. Konan.

Créé en 2013,  le groupe COFINA est une institution financière panafricaine dédiée à la mésofinance présente dans six pays de l’Afrique francophone dont la Côte d’Ivoire où il est basé.

La mésofinance consiste à accompagner des entrepreneurs ou des dirigeants de PME dont les besoins de financement sont devenus trop importants pour les institutions de microfinance,  mais dont la structure entrepreneuriale reste encore considérée comme insuffisamment formelle pour les banques commerciales traditionnelles.

Ladite compagnie financière dont la vocation est de faciliter aux PME africaines, l’accès au financement,  a financé à ce jour, près de 35 000 projets pour plus de 250 milliards FCFA.

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page