ActualitéActualité en imageFlash-infoSociété

Coronavirus : Le Caire Charlemagne Bleu rappelle le caractère exceptionnel et gratuit du laissez-passer

Au point de presse quotidien sur la Covid-19, le lundi 22 juin 2020 à Abidjan-Plateau, le porte-parole de la police nationale, le commissaire principal Charlemagne Bleu a rappelé que le laissez-passer est un document exceptionnel et gratuit délivré pour sortir ou entrer dans le Grand Abidjan, épicentre de la pandémie et isolé du reste du pays.

Par ailleurs, il a mis en garde toutes les personnes (civiles et forces de défense et de sécurité) qui monnayent l’obtention dudit document ou les sorties et entrées à Abidjan.

Charlemagne Bleu a précisé que le « laissez-passer » se délivre en fonction du requérant par les autorités ci-après. Le directeur de cabinet du ministre de la Sécurité et de la Protection civile en ce qui concerne les personnels du corps et missions diplomatiques, des institutions de la République et cabinets ministériels, des organisations internationales et les activités relatives aux couloirs humanitaires. Le Directeur général de la police nationale, le Commandant supérieur de la gendarmerie et le chef d’état-major général des armées délivrent les laissez-passer respectivement pour les policiers, gendarmes et militaires. Le Directeur de l’Administration du territoire et le préfet du département d’Abidjan reçoivent les autres catégories de la population. Enfin, pour tous les déplacements de l’intérieur du pays vers Abidjan non exemptés, s’adresser aux préfets de département.

Toutefois, a souligné Charlemagne Bleu, sont exemptés du laissez-passer les déplacements des personnels des secteurs de l’approvisionnement en eau, électricité et télécommunications; des chantiers de bâtiments et travaux publics; des denrées alimentaires; des produits agricoles; la production de l’électricité, des hydrocarbures et du gaz; des médias et la communication; du fonctionnement des complexes agro-industriels; des produits agricoles, animaliers, halieutiques et forestiers; des intrants agricoles; des pompes funèbres; des produits pharmaceutiques, médicaux et vétérinaires; et des produits miniers.

Source : Centre d’Information et de Communication Gouvernementale – CICG

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page