ActualitéSociété

L’Inspecteur général d’État, Théophile Ahoua N’Doli, a parrainé l’arbre de Noël du Centre social de Dabou pour 1810 enfants

L’Inspecteur général d’État, Théophile Ahoua N’Doli, a parrainé, mardi 24 décembre 2019, pour la troisième année consécutive, l’arbre de Noël du Centre social de Dabou.

Venu les bras chargés, il a offert des cadeaux à 1810 enfants orphelins, vulnérables du fait du VIH et mineurs démunis pris en charge par le Centre social et les Ong partenaires.

Cette action était pour lui, l’occasion de placer les enfants au centre des pré-occupations des adultes.

« Cette cérémonie, qui est une véritable fête, donne l’occasion aux adultes de placer les enfants, ces êtres fragiles, au centre des préoccupations des adultes, surtout quand ceux-ci sont doublement affligés du fait de la disparition de leurs parents, et de leur entière dépendance de la charité des bonnes volontés. Et, lorsque je vois ces enfants débordants de joie, je me convaincs de ce que cette cérémonie était opportune et essentielle pour leur équilibre », a-t-il précisé.

L’Inspecteur général d’État s’est dit convaincu de ce que la Noël contribue à l’équilibre mental, psychologique et social de tous ces enfants, dès lors qu’ils se sentent socialement comme les autres.

« L’arbre de Noël constitue à mes yeux un merveilleux moment de joie, de partage, de solidarité et de cohésion sociale, qui permet aux enfants bénéficiaires de se sentir véritablement aimés et de savoir aussi qu’ils ne sont pas abandonnés.

En effet, tout enfant quelle que soit sa situation sociale, a le droit de bénéficier et de vivre la magie de Noël à travers notamment la présence du père Noël, pour la distribution des cadeaux.

Cette manifestation est un merveilleux symbole de solidarité et de partage », va-t-il ajouter.

Madame Édith Dutauziet épouse N’Guetia, directrice du Centre social de Dabou, avait auparavant tenu à traduire sa reconnaissance à celui qui a redonné de l’espoir au Centre social de Dabou.

C’est dans un témoignage qu’elle a exprimé sa gratitude au parrain, pour son humanisme.

« En 2016, l’organisation de l’arbre de Noël était gravement menacée par l’absence de financement. La plupart des demandes d’aide adressées aux différentes structures n’ont pas eu de suite favorable. Face à cette infortune, nous étions en train de renoncer à l’organisation de l’arbre de Noël cette année-là. Si vous ne nous aviez pas aidés, comment aurions-nous pu expliquer à nos enfants, qui pour certains n’ont que ce seul jour de l’année pour sentir la chaleur de la communauté, que le père Noël ne viendra pas cette année ? Ces enfants qui ont bénéficié de vos lar-gesses hier et ceux qui le sont aujourd’hui, se joignent à moi pour demander au Seigneur notre Dieu, de vous protéger puissamment, vous et votre famille », a-t-elle déclaré.

Édith Dutauziet n’a pas manqué de saluer toutes les personnalités et partenaires qui répondu à l’appel du Centre social de Dabou.

Les enfants ont reçu de nombreux cadeaux avant de partager un repas avec « grand-père Noël Théophile », comme les enfants l’ont appelé.

Source : Service communication IGE

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page