ActualitéAgricultureEconomieFemmes on vous aimeFlash-infoSociété
A la Une

𝗥é𝗴𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗹’𝗔𝗴𝗻é𝗯𝘆-𝗧𝗶𝗮𝘀𝘀𝗮 : 𝗹𝗲 𝗣𝗿é𝗳𝗲𝘁 𝗦𝗶𝗵𝗶𝗻𝗱𝗼𝘂 𝗖𝗢𝗨𝗟𝗜𝗕𝗔𝗟𝗬 𝗳𝗮𝗶𝘁 𝗽𝗿𝗲𝗻𝗱𝗿𝗲 𝘂𝗻 𝗲𝗻𝗴𝗮𝗴𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 à 𝘁𝗼𝘂𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗮𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝘂 𝗱𝗼𝗺𝗮𝗶𝗻𝗲 𝗳𝗼𝗻𝗰𝗶𝗲𝗿 𝗿𝘂𝗿𝗮𝗹 𝗽𝗼𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝗿é𝘂𝘀𝘀𝗶𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗽𝗵𝗮𝘀𝗲 𝗱’𝗲𝘅𝘁𝗲𝗻𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗱𝘂 𝗣𝗔𝗠𝗢𝗙𝗢𝗥

Abidjan,le 25 mai 2023(AFOR)-Le Préfet de la région de l’Agnéby-Tiassa, Préfet du département d’Agboville, M. Sihindou COULIBALY, a fait prendre un engagement, ce mardi 23 mai 2023, à tous les acteurs du domaine foncier rural de la région, pour la réussite de la phase d’extension du PAMOFOR (Projet d’Amélioration et de Mise en Œuvre de la Politique Foncière Rurale de Côte d’Ivoire) dans l’Agnéby-Tiassa.

C’était à l’occasion de la réunion publique de lancement de la phase d’extension du PAMOFOR et de la remise de Certificats Fonciers aux bénéficiaires de la phase pilote du projet, qui a eu lieu sur l’esplanade de la préfecture.

« Pour chaque détenteur de droits coutumiers, un Certificat Foncier. La terre à son papier, c’est le Certificat Foncier. Je m’engage pour que tout le monde ait son Certificat Foncier, je m’engage pour la contractualisation, vive la Côte d’Ivoire », a-t-il fait répéter, par trois fois, aux autorités administratives, coutumières et religieuses, aux élus et cadres, massivement présents à la rencontre.

La phase pilote du PAMOFOR a, en effet, enregistré de nombreux acquis dans l’Agnéby-Tiassa dont la mise en place des Comités Villageois de Gestion Foncière Rurale (CVGFR) dans tous les villages, la délimitation de 11 territoires de villages, la délivrance de 2755 Certificats Fonciers et la formalisation de 1123 contrats agraires.

Cependant, à côté de ces acquis, il existe quelques difficultés liées à de nombreux facteurs, notamment le fonctionnement correct des CVGFR, les conflits inhérents à toutes ces actions et les prestations des Opérateurs Fonciers, a déploré le Préfet de région.

A juste titre, M. Sihindou COULIBALY, a donc invité les différentes parties, chacune en ce qui la concerne, à s’employer à faire vivre le PAMOFOR afin que les objectifs de la phase d’extension pour la région, soient atteints dans un délai raisonnable.

« La phase d’extension demande une grande implication de tous les acteurs et parties prenantes de l’Agnéby-Tiassa, afin de permettre une appropriation de cet instrument de sécurisation foncière », ajoutera-t-il, avant de rassurer l’AFOR sur le renforcement de l’implication du Corps Préfectoral, à travailler sans relâche, à la réussite de cette phase, pour assurer le financement du Projet de Renforcement de la Sécurisation Foncière Rurale en Côte d’Ivoire (PRESFOR).

En mission à l’extérieur du pays, le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle, par ailleurs Président du Conseil Régional de l’Agnéby-Tiassa, M. Pierre DIMBA N’GOU, vu l’importance du sujet, a tenu à s’adresser et encourager ses parents, à travers une vidéo, dans laquelle il a salué les actions de l’AFOR et les bons résultats de la phase pilote du PAMOFOR.

« Les résultats encourageants du PAMOFOR l’ont été grâce à l’implication totale de la région de l’Agnéby-Tiassa. Cependant, nous devons redoubler d’efforts pour la mise en œuvre de la phase d’extension pour laquelle nous devrons produire 9 000 Certificats Fonciers et 6000 contrats agraires pour la région. Compte tenu des enjeux, j’invite l’ensemble des acteurs de la région, à s’approprier les opérations de sécurisation foncière rurale. Vos diverses contributions et surtout votre implication, sont attendues pour faciliter la mission de l’AFOR », a-t-il exhorté. Non sans remercier la Banque Mondiale et tous les partenaires techniques au développement, pour leur accompagnement.

Le Directeur Général de l’AFOR, le Ministre BAMBA Cheick Daniel, pour sa part, a également lancé un appel à la mobilisation : « La sécurisation foncière rurale relève du salut public et de la sécurité nationale. L’opération pilote du PAMOFOR a été un succès dans la région, que ce soit en matière de Délimitation des Territoires de Villages que de délivrance de Certificats Fonciers ou de signature de contrats. Chers parents, aidez-nous à continuer ce travail. Nous avons des bons chiffres, nous sommes contents mais il faut qu’on aille encore plus loin car la Côte d’Ivoire est citée en exemple par la Banque Mondiale ».

Il a ensuite invité les chefs à lever tous les blocages et à régler les problèmes par voie de consensus.

En outre, le Directeur Général a insisté sur le fait que « tous les textes sur le foncier rural, pris aujourd’hui, ont une histoire. Il faut donc bien lire ces textes avant de commenter, afin de ne pas créer une psychose inutile ».

L’Opérateur Foncier, le Groupement GEOFIT Expert-CETIF-Cabinet Kouamelan (G-GCK), en charge des opérations techniques de délivrance du Certificat Foncier et de la contractualisation dans les régions de la Mé et de l’Agnéby-Tiassa, a présenté son nouveau plan de travail pour l’atteinte des objectifs de la phase d’extension, par la mise en place de trois supervisions pour mailler le territoire régional, avec trois équipes par supervision, pour un total de 9 équipes intégrées, composées de topographes, de commissaires-enquêteurs et de facilitateurs.

Par le biais de son Directeur Exécutif, M. YATIE Diomandé, le Groupement GCK a pris le pari de réussir sa mission. « Sur le plan technique, il n’y aura pas de défaillance », a-t-il promis.

Pour rappel, la phase d’extension du PAMOFOR durera 16 mois et permettra d’accroître significativement le nombre de bénéficiaires de Certificats Fonciers, avec un objectif de 37 377 Certificats Fonciers à délivrer. Quelques heureux bénéficiaires de la phase pilote du PAMOFOR, ont reçu leurs Certificats Fonciers avec beaucoup de bonheur. Les Sous-Préfets poursuivront l’opération de remise des Certificats Fonciers par des cérémonies organisées dans les villages.

Ces Certificats Fonciers, obtenus gratuitement grâce à un financement de la Banque Mondiale et de l’Etat de Côte d’Ivoire, assureront aux bénéficiaires, l’exploitation paisible de leurs terres.

La réunion publique, a été précédée d’une réunion technique, qui aura permis au Corps Préfectoral, à l’AFOR, aux services déconcentrés du Ministère d’Etat, Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, à l’Opérateur Foncier, de faire le bilan de toutes les opérations de sécurisation foncière rurale et de dégager ensemble les perspectives.

DIRCOM AFOR

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page