ActualitéBusinessDiplomatieEconomieEnvironnementFlash-infoInternationalSociété

La Côte d’Ivoire se voit attribuer 14 660 km² de territoire sur l’océan atlantique

La Côte d’Ivoire dispose désormais d’une superficie supplémentaire de 14 660 km² d’espace territorial sur l’océan Atlantique. Le pays vient d’avoir gain de cause après avoir introduit une demande auprès de la Commission des Limites du Plateau Continental, une instance des Nations unies en charge des questions maritimes.

 » La Côte d’Ivoire obtient (…) une décision favorable pour sa demande d’extension de sa souveraineté sur le sol et le sous-sol de son espace sous-marin sur près de 14 660 km²  dans l’océan Atlantique  » a annoncé un communiqué officielle.

Depuis 4 ans, le pays avait entamé des négociations en vue d’élargir son plateau continental, s’appuyant sur le  » paragraphe 8 de l’article 76 de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer de 1982 « , souligne le document.

Abidjan dispose ainsi de la souveraineté pleine et entière sur un nouveau territoire maritime qui est aussi un espace économique. Le pays pourra ainsi certes exploiter ou octroyer des droits d’exploitation (et percevoir de redevances financières) pour des activités de pêche notamment dans la zone, mais surtout étendre la recherche pétrolière dans un Golfe de Guinée réputé riche en hydrocarbures.

Rappelons que le Ghana voisin a découvert et exploite d’importants gisements pétroliers dans ses eaux maritimes toutes proches et, plus loin, le Sénégal fait figure de nouvel eldorado pétrolier. Deux exemples qui font espérer la Côte d’Ivoire qui rêve également d’un grand destin pétrolier.

 

Source: Sika Finance

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer