ActualitéPolitiqueSociété

Dimbokro/ Paix et cohésion

La place public d’Abigui, village situé dans le département de Dimbokro, a servi de cadre, le dimanche 25 août dernier, au lancement de la caravane de la paix et de la cohésion sociale.

Cette caravane a pour but d’informer et de sensibiliser les populations sur la nécessité de préserver la paix et la cohésion sociale. Et aussi de promouvoir l’amour, la solidarité, et le vivre ensemble entre les fils et les filles du N’zi.

Kouamé Kouassi dit Zilé Kouamé, initiateur principal de ladite caravane a expliqué que cette caravane va permettre aux populations se parler de résoudre les problèmes sans recourir à la violence.

Aussi, il les a exhortées à cultiver l’union et la fraternité.

Les populations craignent la présidentielle de 2020 et elles ont peur, tournons le dos à la haine, à la violence, allons à l’essentiel, c’est-à-dire, prôner la paix et l’unité entre les enfants de la Côte d’Ivoire, vœux chère au président de la république SEM Alassane Ouattara.

En les invitant à faire de la paix leur seconde religion. Le coordonnateur associé du RHDP de la région du N’zi, Koffi Eugène, parrain de la manifestation, a souligné la nécessité d’informer suffisamment les populations, notamment celles des zones rurales, afin de leur éviter les manipulations politiques.

Au terme de cette rencontre, l’honorable Séraphin Yao, député de Dimbokro-Commune, par ailleurs, invité spécial n’a pas caché sa joie:

Je suis ravis par cette cérémonie de paix. Car, la Cote d’Ivoire traverse des moments difficiles. Il est donc important pour nous d’informer les populations. J’estime que cette caravane de paix vient à point nommé. Elle va attirer l’attention des uns et des autres, et va faire taire des querelles…. Seul l’union peut apporter le développement à Dimbokro »

Le député de Dimbokro a profité de cette tribune pour inviter les populations à la mobilisation pour l’hommage que va rendre bientôt le N’zi au chef de l’Etat.

La prochaine étape de la caravane, les sous-préfectures de Nofou et de Djangokro.

OUATTARA Ahmed (Correspondant régional)

Source: Le Quotidien L’ESSOR

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page