ActualitéPolitiqueSociété

Retrait de Gbagbo sur la liste électorale : 17 interpellations lors d’une manifestation à Abidjan

Après une première manifestation lundi dernier, les partisans de Laurent Gbagbo ont remis le couvert ce jeudi pour exiger la réinscription de leur leader sur la liste électorale pour l’élection présidentielle d’octobre 2020.

Tôt dans la matinée, ils ont dressé des barricades sur quelques voies à Cocody deux plateaux, au rond point de la riviera 2, perturbant un temps la circulation. Mais ils ont été vite dispersés sans incident majeur par les forces de l’ordre.

Selon une source policière, cette manifestation a rassemblé quelques 5 00 personnes. Au moins 17 manifestants ont été interpellés et devront répondre de leurs actes devant les juridictions.

Suite à cette manifestation, le dispositif de sécurité a été renforcé devant l’institution. L’accès du boulevard Latrille menant au siège de la commission électorale indépendante (CEI), de même que la voie du zoo d’Abidjan qui rallie l’institution électorale est sous surveillance.

Lundi dernier, pourtant, le président de la Commission Électorale Indépendante (CEI), Ibrahime Coulibaly Kuibiert, avait reçu personnellement une délégation pro-Gbagbo pour traiter cette même affaire.

Le président  de la CEI, leur avait signifié que le retrait de Gbagbo sur la liste électorale n’émane pas de son institution. Car le code électoral a établi des règles que la CEI met en exécution.

Selon lui, une personne est retirée après son décès ou suite à des problèmes de justice comme c’est le cas pour Gbagbo qui a perdu ses droits, après avoir été condamné à 20 ans de prison.

Toutefois, Ibrahime Coulibaly Kuibiert a assuré George Armand Ouegnin et sa délégation que rien n’était perdu, que le parti devait déposer un recours à la branche locale de la CEI où Laurent Gbagbo doit être rattaché.

Il leur a conseillé de présenter des justificatifs. Et que si la CEI locale est incapable, de régler ce problème pendant le contentieux prévu du 5 au 7 août, ils pourront alors aller devant les juridictions.

La délégation des pro-Gbagbo a dit qu’elle le ferait, afin que leur référent politique soit sur la liste.

L’Expression.ci

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page