Non classé

Clarisse Cayo Mahi (Député Udpci de Bin-houyé-Goulaleu) : « personne ne peut me menacer »

Assemblée nationale/ Débats autour de la Constitution
 
Clarisse Cayo Mahi (Député Udpci de Bin-houyé-Goulaleu) : « personne ne peut me menacer »
 
C’est ce vendredi que s’ouvrent les débats en Commission à l’Assemblée nationale sur la nouvelle Constitution proposée par Alassane Ouattara. Tôt ce matin, nous avons reçu des informations faisant état de ce que certains députés seraient menacés de voter « oui » sans broncher. Clarisse Cayo Mahi fait partie des personnes citées comme ayant été menacées.
 
Jointe au téléphone vers 8h30, la député de Bin-houyé et Goulaleu a catégoriquement démenti. Mieux, a-t-elle tenu à marteler avec insistance : « personne ne peut me menacer ».
 
Quant à l’Honorable Gnangbo Kacou, il dit avoir eu « vent » de ce que certains de ses collègues sont menacés, mais, lui, non. « Ils connaissent déjà ma position », souligne-t-il.
 
Il faut rappeler que c’est aujourd’hui que les débats s’ouvrent véritablement autour de la nouvelle Constitution qui devrait permettre aux Ivoiriens de rentrer dans la 3ème République. Jeudi, l’ancien président Henri Konan Bédié a reçu les députés membres du PDCI pour leur laisser des consignes. Deux amendements devraient être présentés par ceux-ci.
 
FE
Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer