ActualitéEnvironnementFlash-infoSociété

Daouda Konaté,Directeur de la Météorologie Nationale  :  » La saison des  pluies sera caractérisée par  un deficit  pluviométrique « 

Abidjan, le 10 juin 2024(CICG)-Dans un entretien accordé au Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG), le 5 juin 2024, le Directeur de la Météorologie nationale et 1er Vice-président de l’Organisation Météorologique mondiale, Daouda Konaté, revient sur les caractéristiques de la saison des pluies 2024 et sensibilise les populations sur les précautions à prendre.

Monsieur le Directeur, nous observons des pluies sporadiques depuis quelques semaines. Sommes-nous en saison des pluies ou devons-nous encore patienter ?

La saison des pluies, de manière globale, débute au mois d’avril et dure jusqu’au mois de juillet pour ce qui concerne la moitié sud du pays, et de juillet à septembre – octobre pour la moitié nord. Étant donné que nous sommes en juin, nous sommes donc en pleine saisons des pluies.

Quelles sont les caractéristiques de cette saison des pluies 2024 ?

Lorsque nous regardons la tendance actuelle, nous sommes globalement en déficit pluviométrique. Sur 800mm de pluie attendue de mai à juillet, nous enregistrons à un mois et demi de la fin de la saison des pluies sur la moitié sud du pays, seulement 200mm de chute. Globalement, nous sommes dans une période de déficit pluviométrique sur l’ensemble du territoire national. Cette situation n’exclut pas cependant que nous enregistrions par endroit et par moment des pluies exceptionnelles. Généralement, au mois de juin, il est attendu 400mm de pluie dans la moitié sud du pays.

Qu’est-ce qui explique ce déficit pluviométrique ?

Pour rappel, il y a quelques mois en arrière, nous annoncions l’imminence d’un phénomène climatique appelé El Nino qui aurait comme impact, une forte chaleur ainsi qu’un déficit pluviométrique. Après la vague de chaleur constatée en début d’année avec le pic historique de 41 degrés, le phénomène El nino est aussi à la base du déficit pluviométrique observé au cours de cette saison des pluies. Les impacts de ce phénomène se font de plus en plus sentir. Dans certaines régions du nord, nous enregistrons de -15% à -20% de déficit pluviométrique. À l’est, où le phénomène est beaucoup plus accru, on enregistre jusqu’à -35% de déficit pluviométrique.

Quelles sont les prévisions pour le reste de l’année ?

La saison des pluies 2024, pour la moitié sud du pays, prend fin dès fin juillet. La moitié nord prendra le relais de la saison des pluies pour s’achever en septembre ou octobre. Quoique la saison des pluies n’ait pas officiellement démarré dans la moitié nord, l’on constate cependant quelques foyers pluvieux orageux caractérisés par de forts vents avec très peu de pluie.

Quelles recommandations faites-vous à l’endroit des populations ?

Nous invitons les populations à la vigilance et à la prudence en cette période de pluies. Elles peuvent régulièrement s’informer sur les prévisions météorologiques à travers les plateformes de la SODEXAM et celles du CICG. Les populations doivent être réceptives aux messages du gouvernement en matière de prévention dans le cadre de la gestion de la saison des pluies.

CICG

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page