ActualitéEconomieFlash-infoLife StyleSociété

RIEPS 2024 : Education populaire et solidaire, Education à la citoyenneté au centre des échanges

Abidjan, le 06 juin 2024(Abidjanpress)-Une centaine d’acteurs impliqués dans l’Éducation à la Citoyenneté et à la Solidarité Internationale (ECSI) à travers le monde sont réunis du 04 au 07 juin 2024, au Centre de Recherche et d’Action pour la Paix (CERAP) à l’occasion de la Rencontre internationale de l’éducation populaire et solidaire (Rieps) organisé par Sterna Africa Côte d’Ivoire.

Objectif, promouvoir le développement de l’éducation populaire et solidaire et renforcer les liens entre les réseaux d’acteurs à l’échelle international. Pendant les 4 jours, les participants vont échanger autour  de leurs pratiques, mener des réflexions collectives, se former et renforcer leurs liens partenariaux.

A l’ouverture de cette journée partenariale, Stéphanie Beney de l’Agence française de développement (Afd), Thibaut Lespagnol représentant le ministère de l’Europe et des affaires étrangères, Yann Delaunay Directeur général de France volontaire, Constant Koffi de la direction de la vie associatif et renforcement des capacités des jeunes  ont animé une table ronde autour du thème : « Rôle et actions des institutions impliquées dans l’éducation populaire ». Pour Maxence Delattre  de l’Agence française de développement (Afd), la mission de l’Afd est de contribuer au progrès économique, social et environnemental des pays à revenus faibles et intermédiaires.

Concrètement, cette mission prend la forme de prêts, de subventions, d’expertise ou encore d’assistance technique. Sur la prise en charge des volontaires, il a indiqué l’Afd dispose de plusieurs projets et financement pour accompagner les volontaires.

Quant à Constant Koffi de la direction de la vie associatif et renforcement des capacités des jeunes, le ministère en charge de la jeunesse travaille sur trois volleys à savoir : l’insertion des jeunes, la promotion de l’employabilité et l’encadrement des associations de jeunesse à travers des appuis financiers. Pour Grâce Kouamé, Directrice exécutif de Sterna Africa Côte d’Ivoire, il faut s’engager dans le volontariat. Selon elle, l’implication des jeunes dans le volontariat et le bénévolat est bénéfique. Pour elle, il faut que les institutions mettent en place des dispositifs pour accompagner les volontaires.

Notons que la journée du mercredi 5 juin 2024, sera consacrée à plusieurs organisations de la ville de grand Bassam  à savoir : le centre sociale, l’orphelinat, la communauté, le centre artisanale. Le jeudi  6 juin 2024, il y aura un atelier sur l’environnement et droit des peuples ; cartographie des luttes alternatives et un autre atelier sur les regards croisées sur les pratiques pour l’atteinte des objectifs du développement.

G.K

Commentaires (Facebook)
Afficher plus

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page